[Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants ?

Pour pouvoir parler des sujets les plus sérieux... Sans s'en écarter !

[Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants ?

Messagepar Altea » 20 Juin 2017, 12:49

Bonjour tout le monde !!! :D

On a décidé de lancer une nouvelle rubrique sur Fréquence Taraddicte, c'est une rubrique débat pendant les taraddicts pourront témoigner sur un sujet donné, ils pourront donner leurs avis... Cependant, elle n'aura pas lieu toutes les semaines pour permettre que tout le monde puisse réfléchir sur le sujet et que le débat se lance, déjà sur cette page.

Du coup, le premier sujet est : "est-ce qu'on doit mentir aux enfants ?"
Ça peut aller de l'histoire du père noël aux histoires sur les naissances par exemple (vous savez le truc des garçons naissent dans des choux et les filles dans des roses).
Alors voilà, si vous voulez participer on vous lira avec plaisir et, évidemment, on fera un compte-rendu de ce débat à la radio pour pouvoir alimenter celui qui s'y déroulera :)
Altea
 
Messages: 36
Enregistré le: 11 Déc 2014, 23:54

Re: [Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants

Messagepar Akésablue » 20 Juin 2017, 21:14

Je pense que oui et non
Il ne faut pas forcément tout leur dire de but en blanc. Par exemple, si un parent est mort il ne faut pas juste dire "ton père/ta mère est mort/e" alors que l'histoire du père noël... franchement c'est pas un mensonge "utile", de même que pour "l'histoire" des naissances..
Il y a aussi des cas ou il faut mieux que l'enfant ne sache pas la vérité, pour son propre bien mais il faut lui expliquer quand il grandit (par exemple dans le cadre de violences conjugales ou autres choses)
Être gay ou non, noir, blanc, chinois, musulman, catholique, fan de Phil Collins ou de Plus Belle La Vie importe peu du moment qu’on ne coupe pas ses spaghettis avant de les manger
Avatar de l’utilisateur
Akésablue
 
Messages: 4761
Enregistré le: 08 Avr 2015, 17:28
Localisation: Wowowow! On se calme! J'ai pas dis que je vous le dirais Ok?!

Re: [Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants

Messagepar Elerinna » 22 Juin 2017, 09:47

Je pense que c'est à chaque parent de décider.
Tu peux décider de ne pas mentir à tes enfants sans forcément entrer dans les détails pour ne pas les choquer ou au contraire inventer des histoires pour ne pas les choquer et les émerveiller.
Personnellement je penche plutôt pour la deuxième, du moment que le mensonge ne se poursuit pas à un âge déraisonnable (un garçon de ma classe croyait encore au père noël en arrivant au collège c'est peut-être un peu abusé) surtout parce que ça peut entraîner des moqueries de ses camarades s'il ignore ce que tout le monde sait autour de lui. Néanmoins il ne faut pas non plus surcouvé les enfants qui ne sont pas des débiles, il y a certaines vérités desquelles il vaut mieux parler.
Avatar de l’utilisateur
Elerinna
 
Messages: 4321
Enregistré le: 24 Oct 2012, 10:43
Localisation: Dans l'estomac d'un dragon. Au secours ! Venez me sortir de là

Re: [Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants

Messagepar Enaira Léandrine » 22 Juin 2017, 18:28

Bonjour, premierement je suis d'accord pour ne rien cacher de la sexualité aux enfants, car de toute facon ils vont découvrir comment se font les enfants tout seul, s'ils sont un peu curieux . Surtout, qu'il y a un age dans le développement des enfants ou ils découvrent la différence entre filles et garcons et meme qu'ils le clament tout haut, qu'exemple tel cheval est un garcon et que telle autre est une fille a cause de la différence dans les organes génitaux. A partir de la, ils peuvent découvrir tout seul comment se font les bébés et de surcroit j'ai eu un cours sur la reproduction en sixieme année du primaire et j'avais quand meme juste 11 ans, donc je ne penses pas qu'il devrait avoir de secret de ce coté la. Apres cela, du coté des choses plus dures comme la violence conjuguale, le divorce ou la mort. Pour la violence conjuguale, je ne l'ai pas vécu personnellement, mais j'ai déja eu tres peur suite a une des chicanes de mes parents et je penses que l'enfant pour ce genre de choses n'a pas besoin d'explication, il essaiera juste de protéger le parent qu'il juge menacer. Moi, a l'époque, j'étais prete a sauver ma mere si on lui faisait du mal et meme a mourir pour elle, si j'étais trop petite et pas assez forte. Je ne sais pas ce que devrais faire un adulte dans cette situation pour raisonner l'enfant, mais meme si j'avais peur pour moi ou si ma mere me disait de ne pas m'en meler et de rester cacher, je ne voulais rien écouter et je penses qu'aucun enfant ne voudrait écouter s'il voit un de ses parents menacés. Pour le divorce, cela se peut si l'enfant est tres jeune que cela ne le déranges pas, si ces deux parents restent en bon terme et qu'il continue a voir les deux (j'avais trois ans lors du divorce de mes parents et cela ne m'a pas fait de peine). Pas d'histoires ici non plus, car si tu ne dis pas la vérité neutre (pas dévaloriser l'autre parent), l'enfant va juste s'inventer une histoire pour expliquer ce qui se passe. Par exemple, j'ai une amie que ses parents ont divorcés et il lui ont caché pourquoi elle changeait de maison et elle a imaginé que des voleurs venait une semaine sur deux dans sa maison et que c'était donc dangereux. Finalement, la mort, on devrait l'expliquer certainement doucement aux enfants, mais d'une facon ou une autre ils auront de la peine, car ils comprendront qu'ils ne verront plus jamais cette personne et de toute facon dire qu'elle est allée au paradis ou dire qu'elle est morte, revient au meme, car pour les croyants la mort va avec le paradis et c'est faux de penser qu'un enfant va etre heureux parce qu'on lui dit que cette personne-la est heureuse au paradis, car un enfant peut etre égoiste et tout ce qu'il comprend c'est qu'il la verra plus. Apres cela, la fée des dents, le pere Noel, etc. sont des mythes dont l'enfant a besoin pour vivre un évenement magique et agréable lors des divers fetes et évenements. Pour la plupart des enfants, cela ne sert a rien de leur dire que le Pere Noel n'existe pas, car il le sait déja. Comme moi, quand j'étais petite, rendu a un certain age, quand mes copines m'ont dit que le pere noel n'existait pas, je les croyais et je leur disait que moi aussi je n'y croyais pas, ce qui était vrai, mais je continuais a vivre Noel avec mes parents comme si le pere Noel existait et si je faisais semblant d'y croire le soir de Noel, je vivais a fond la magie et je pouvais encore imaginer entendre les grelots de son chariot. Je n'essayais pas de donner tort a mes parents, de prouver que le pere Noel n'existait ou de le prouver a moi-meme, meme si je n'y croyais pas, mais le soir de Noel et dans ma lettre, je faisais comme si j'y croyais. A l'école, je le disais que je ne le croyais pas, je suis jamais de ma vie alller voir le pere Noel du centre d'achat, auquel je n'ai jamais cru, mais je croyais a la tradition, a la magie et au grelot, car il suffit d'y croire pour un soir et cela, meme si ce n'est pas vrai, prendra toute sa valeur. C'est comme quand tu dois traverser un moment que tu appréhendes et que tu sais que sans de petits obstacles tu passerais une merveilleuse soirée. Eh bien, tu prends ton courage a deux mains, car tu ne peux pas passer a coté de cette soirée unique et jures que peu importe ce qui se passera, meme si on se moque de toi, meme si tu vois ta pire ennemie ou ton kick qui te rends hypernerveuse, tu ne vivras d'autres émotions que la joie et tu te connecteras uniquement sur cette émotion, cela s'appelles la pensée positive et cela te permet de vivre une soirée magique, tu es heureuse et tu ne feras rien que tu peux regretter. D'ailleurs je penses que Tara aurait eu bien besoin de cela la fois ou elle a renversé de l'alcool dans l'ambassadeur des Diseurs de Vérités. Donc, c'est tout pour moi, c'est la vérité pour ce qui est réel et le reste ne sert qu'a crée de la magie.
Avatar de l’utilisateur
Enaira Léandrine
 
Messages: 7
Enregistré le: 24 Avr 2017, 19:50
Localisation: Quelque part entre la mer des Piranhas et l'Océan de tous les Périls...

Re: [Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants

Messagepar Captain Starbuck » 23 Juin 2017, 08:54

Personnellement je pense que ce n'est pas la peine de vraiment mentir directement. Je veux dire si l'enfant est tout petit et qu'il n'a jamais entendu parler du père Noël pourquoi on irait lui en inventer un, il est sûrement déjà content que ses parents lui fassent des cadeaux non? Pour les choses de ce genre en tout cas, ce n'est pas la peine de les introduire pour qu'après le gosse vive une désillusion (ma cousine n'a pas été dans le même cas que toi Eneira, elle a appris d'un coup que le Père Noël n'existait pas et elle est allée un quart d'heure s'enfermer dans sa chambre, elle se sentait un peu trahie je pense).
Pour ce qui est de la mort, on peut passer des choses sous silences, mais bon au bout d'un moment il faut lui faire comprendre qu'il ne reverra plus JAMAIS Tonton, Mémé, etc. Je pense que pour la mort oui on peut mentir un peu, par euphémismes, parce que dire "Il est mort." comme ça de but en blanc je suis sûre que ça pourrait choquer même des adultes.
La sexualité, les parents peuvent très bien ne rien dire, de toute façon tous les enfants découvrent ça tous seuls pendant la primaire. Si mes souvenirs sont bons il y a même un cours là dessus en CM2 pour raccrocher les wagons
et ne pas se faire ridiculiser en sixième. Mes parents me disaient quand je leur demandait que "j'étais arrivée comme ça, pouf!"(bon peut-être aussi la petite image pour m'expliquer que je n'étais pas désirée) et puis après j'ai compris toute seule à 7 ou 8 ans, j'ai lu un livre qui expliquait genre tout le fonctionnement du corps humain.
Du coup pour faire une petite conclusion je dirais que je suis pour les euphémismes, sans aller jusqu'au vrai gros beau mensonge.
Capitaine de l'unité humaine de l'armée aérienne du Lancovit.
(et pour ceux que ça intéresse, l'image c'est: A girl reading, de Franz Eyble. Mon tableau préféré!!)
Avatar de l’utilisateur
Captain Starbuck
 
Messages: 402
Enregistré le: 27 Nov 2015, 17:43
Localisation: Assise à mon bureau qui grince, chez moi, un diabolo grenadine à la main.

Re: [Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants

Messagepar Kirjava » 10 Juil 2017, 10:56

(oui j'aime remonter des débats trois semaines après)

La question du mensonge aux enfants est un peu complexe, parce qu'il y a énormément de paramètres à prendre en compte, comme dans toutes les questions liées à l'éducation. La personnalité de l'enfant, sa maturité... Est-ce qu'il est apte à accepter qu'on lui ait menti, "par nécessité" ou non ? Etant l'aînée d'une famille et ayant eu à m'occuper de mes frères, de mes cousins et de mes cousines, dont les âges vont de treize à trois ans, j'ai remarqué que chaque enfant n'avait pas la même sensibilité. Certains, par exemple, ont mal pris la révélation du père Noël/lapin de Pâques/petite souris qui n'existait pas, se sont sentis trahis comme l'a souligné Captain Starbuck. Ca a été mon cas et celui de mon frère. D'autres, comme trois de mes cousins, l'ont tout à fait accepté, comprenant que cette jolie histoire, bien que mensongère, apportait un peu de magie dans la vie des enfants. Dès lors, ça devient complexe. Je pense que, en tant que parent, grand frère, grande sœur, mamie, bref, en tant qu'aîné(e)s, il faut nous demander, dès qu'on pense à mentir à un enfant : "Quel impact cela aura sur lui ?" mais aussi "Quel exemple est-ce que je vais lui donner en mentant ainsi ?". Car si l'on ment trop, on risque de banaliser le mensonge auprès des enfants, ce qui n'est pas très moral et risque de causer des ennuis à tout le monde. Pour ma part, je préférerais toujours apprendre à des enfants le goût de la vérité et l'honnêteté, et leur montrer qu'il ne faut recourir au mensonge qu'en cas d'extrême nécessité.

Certains diront qu'il existe aussi des "petits mensonges", qui ne portent pas à conséquence. On retrouve ici notre papa Noël, ou les compliments du style "j'aime bien tes pâtes, tatie" alors que les spaghetti de tante Gertrude sont trop cuits. Je suis un peu mitigée sur la question. Si j'ai des enfants, plus tard, je ne leur ferait pas croire au père Noël, par exemple. Déjà parce que j'insisterai plutôt sur le caractère religieux de cette fête, mais ça ça me regarde, mais aussi car, comme l'a dit ma voisine du dessus, ça peut retirer tout un tas d'illusions à un gosse. Et puis sans rire, les étalages de Barbie géants dans les supermarchés et les pubs H24 à la télé, vous trouvez ça "magique", vous ? Je ne pense pas qu'il faut pailleter le quotidien des têtes blondes : un réalisme froid n'est peut-être pas bon non plus, mais pourquoi ne pas chercher à leur montrer les bons côtés de la vie réelle, au lieu d'inventer des histoires fantasques ? Savoir que leur famille les aime et leur a acheté un jouet peut leur faire plaisir, sans avoir besoin de mentir. Quant aux mensonges "pour faire plaisir", je pense là encore que le tact est la meilleure des choses à leur apprendre. Pas besoin de dire "ces pâtes sont géniales !" et d'être hypocrites, mais manger sans faire de grimace, voire faire une critique constructive sans être violent. Alors bien sûr la nuance est peut-être difficile à comprendre pour un enfant - mais là encore, aux plus grands de montrer l'exemple ! Et dans le cas où c'est l'enfant qui fait un truc pas terrible (mais si vous savez, les colliers de nouilles ou les dessins de patates vaguement anthropomorphes), je pense qu'on peut leur dire merci, que c'est très beau, parce qu'évidement à cet âge on n'est pas Courbet, mais aussi parce que c'est l'intention qui compte et que le petit a mis son cœur dedans. Bref, plutôt que d'encourager les "petits mensonges", je pense qu'il vaut mieux enseigner le tact.

D'autres ont fait émerger des problèmes différents : faut-il mentir par rapport à la sexualité ? Par rapport à la violence du monde ? Je dirai d'abord que, dans la plupart des cas, il ne s'agit pas de mensonges, mais plutôt d'une dissimulation de vérité : pas mal de parents n'abordent JAMAIS les questions sexuelles/amoureuses avec leurs enfants. Je pense que ce sont des sujets un peu difficiles à aborder, certes, mais par lesquels il faut passer. Certes, je ne pense pas que parler de rapports sexuels avec un enfant de quatre ans soit adapté. Mais comme certains l'ont souligné, les enfants finissent par poser des questions bien précises : "Comment on fait les bébés ?", "Pourquoi les terroristes veulent nous tuer ?" (oui, ma cousine a posé celle-là), "Pourquoi papy n'est pas revenu de l'hôpital ?"... Et parfois, difficile d'expliquer clairement. Je ne pense pas qu'il faille mentir, ni que le fameux "Tu comprendras quand tu seras plus grand(e) !" soit pertinent. Je dirai là-aussi qu'il faut avoir du tact, l'idée des euphémismes de Captain Starbuck me plaît bien d'ailleurs. Je dirai aussi qu'il faut laisser les enfants se poser des questions par eux-mêmes, ils vont vite être confrontés à des choses "difficiles", comme la mort, la violence... Bon, le sexe n'est pas un sujet "difficile" en soi, mais c'est un sujet complexe, pas toujours facile à aborder, qui peut les gêner, mais qu'il faut connaître un minimum aussi. Et il faut, je pense, leur faire comprendre que nous serons là pour leur répondre, et leur répondre le plus honnêtement possible.

Bref, pour résumer je dirai que je suis pour une honnêteté usée avec précaution, et pour qu'on montre aux enfants le monde et la vie tels qu'ils sont, sans être trop crus mais sans maquiller la vérité. C'est très général, encore une fois ça dépend des enfants, mais c'est comme ça que je vois, à travers l'exemple de tous les petits que j'ai vu défilé, la manière dont il faut élever les enfants. Bref, je suis pour un "réalisme parcimonieux", si l'on peut dire.
Kirjava
 
Messages: 3961
Enregistré le: 16 Avr 2012, 20:31
Localisation: J'suis paumée comme d'habitude y a quoi ? D:

Re: [Débat Fréquence Taraddicte] Faut-il mentir aux enfants

Messagepar loéva-mat » 07 Déc 2017, 20:25

Merci de vos avis et réponses ! J'ai plein de choses à dire à propos de cette question et à propos de vos avis - et du coup ce soir sur Fréquence Taraddicte (http://generation-taraddicts.com/Radio.html) on va tenter de faire le point sur ce qui a été dit en permettant aussi aux auditeurs connectés sur le T'chat d'alimenter le débat.

Pour suivre tout ça c'est simple : il suffira d'aller sur la page de la radio (le lien ci-dessus) à 21h00.

Je tenterai de faire un compte-rendu rapidement de ce qui a pu en être dit ;)
Tout ira bien
Avatar de l’utilisateur
loéva-mat
Membre du bureau
 
Messages: 189
Enregistré le: 23 Aoû 2010, 01:06
Localisation: Paris


Retourner vers Discussions et débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron