Information : Fermeture du forum. Les inscriptions ne sont plus permises. Vous pouvez encore vous connecter et consulter les messages pour le moment.
Nous vous invitons à rejoindre notre discord pour continuer à échanger entre taraddicts : https://discord.gg/SzQ2JuK

Slut-shaming et liberté sexuelle

Pour pouvoir parler des sujets les plus sérieux... Sans s'en écarter !

Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Clem » 12 Juin 2013, 19:35

Bonjour / bonsoir à tous et à toutes.

Tout d'abord, j'espère que ce topic est acceptable sur le forum, je me suis dit que c'était un sujet de débat intéressant, et que les membres étaient assez mûrs pour y réfléchir.

Dimanche soir, "Camille Touchard" était l'un des sujets les plus évoqués sur twitter. Qui est Camille Touchard ? Une adolescente de 14 ans, qui après un viol (si j'ai bien tout compris) s'est retrouvée rejetée par le reste de son collège. Pour se faire apprécier par les garçons, Camille s'est donc mise à faire des "dédiboobs", des photos d'elle, seins nus, avec des prénoms écrits sur sa poitrine. Ces photos ont été rendues publiques, et des pages facebook ont fait leur apparition avec des messages insultants pour Camille : "Camille la salope, la pute", et j'en passe.
Dimanche soir, donc, Camille a publié sur facebook une vidéo dans laquelle elle annonçait son suicide. L'info a circulé dans la France entière, la gendarmerie est intervenue, Camille va bien, mais certains crient au fake. Toutes les pages facebook auraient été créées par Camille elle-même pour faire le buzz, et la vidéo serait fausse. Cependant, même si c'était faux, des insultes violentes ont tout de même été envoyées à Camille, prenant pour prétexte les photos.

EDIT : je ne sais pas si c'est véritablement ce qui s'est passé. Plein de versions de l'histoire sont sorties, et c'est dur de démêler le vrai du faux.
Cette histoire n'est pas sans rappeler celle d'Amanda Todd, qui s'est donné la mort il y a quelques mois, après que des captures d'écran d'elle, dénudée devant sa webcam, aient fait le tour des lycées qu'elle avait fréquentés et où elle avait subi de nombreuses insultes.

Moi-même dans mon lycée j'ai des "putes", des filles qui ont couché de manière parfois, c'est vrai, peu "conventionnelle", qui disent oui facilement ou à beaucoup de monde, et certaines sont très mal vues.

Je n'aime pas ce comportement, j'estime que dans la mesure où toutes les protections nécessaires sont prises, on devrait pouvoir faire ce qu'on veut de son corps, sans être jugé, même si d'un autre côté, s'exhiber comme l'ont fait Camille Touchard ou Amanda Todd n'est pas une chose à faire. J'aurais même tendance à désapprouver totalement ce comportement, et ça me choque qu'une fille de 14 ans donne des photos d'elle la poitrine nue. Mais de là à l'insulter comme ça a été fait, à la pousser au suicide, c'est exagéré. Une bonne leçon de morale aurait amplement suffit, et aurait même eu plus d'impact.

Pourtant, les filles de mon lycée qui ont une vie sexuelle plus... active, on va dire, j'avoue que je les regarde bizarrement parfois, que je fais ma commère dessus, que j'ai tendance à les voir différemment maintenant qu'on m'a raconté ce qu'elles font, alors que ce ne sont peut-être que des rumeurs. J'ai un peu honte de les juger, mais d'un autre côté, pour moi, une sexualité libérée, c'est différent de coucher avec tout le monde, mais c'est peut-être également dû à notre société où le sexe est un sujet très tabou.

Bref, pour vous, une femme qui couche avec beaucoup de gens, c'est quoi ? Une femme libérée ? Une traînée ? Une fille facile ? Une femme qui ne se respecte pas ? Une femme qui prend du bon temps en s'amusant ?

J'attends vos avis !
Avatar de l’utilisateur
Clem
Modérateur
 
Messages: 3582
Enregistré le: 08 Mai 2010, 17:50
Localisation: en train de faire le commentaire de Méranella, Sarah

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Nymphetameen » 12 Juin 2013, 20:20

Je n'avais pas osé lancer ce sujet par peur de vos réactions donc j'attends de vos part que vous soyez très très prudents sur ce que vous allez répondre, je serais extrêmement vigilante dans la modération de ce sujet. Merci.

Pour commencer, cette histoire m'a choquée car qu'elle soit vraie ou pas, ce n'est pas le problème. Le problème c'est la réaction disproportionnée des gens, qui appelait cette jeune fille à se suicider pour son comportement (avoir couché avec plusieurs garçons ou avoir inventé cette histoire). Appeler quelqu'un au suicide. Pour ça. Ca ne choque personne ? Moi si en tout cas.

Avant d'aller plus loin, je voudrais rappeler à tout le monde ce qu'est le slut-shaming. En français on appelle cela "culture du viol". Il s'agit de considérer que la victime d'un viol est en réalité coupable car "elle n'avait qu'à pas s'habiller comme ça", "elle n'avait qu'à pas boire", "elle n'avait qu'à dire non" etc. C'est très grave, car il y a une chose que vous devez savoir sur le viol : quelle que soit la situation, quelle que soit la victime (habillée, dénudée, provocante, timide, sous l'emprise de l'alcool), le violeur tentera tout de même de la violer (elle est dénudée ? C'est qu'elle voulait le provoquer. Elle est timide ? C'est qu'elle n'ose pas dire qu'elle adore ça. Etc.) Vous comprenez le problème ? Cette culture du viol défend les violeurs et non pas les victimes, qui rappelons le, ne sont jamais JAMAIS consentantes (c'est un viol hein).

De nombreux cas, comme celui d'Amanda Todd (évoqué dans le sujet sur le harcèlement) illustrent ce problème. Amanda Todd a été l'objet d'un harcèlement sur internet (on lui a demandé de montrer ses seins et ensuite le harceleur a posté ces photos sur la toile). Tout le monde s'est mis à la traiter de prostituée, jusqu'à ce qu'elle finisse par se suicider. Le slut-shaming consiste donc à 1) considérer que la victime de viol l'a bien cherché. 2) Juger la sexualité des femmes (pas des hommes, comme par hasard, un homme qui a beaucoup de relations est un "don juan", une femme "une salope"), qui ne doit ni être une "sainte nitouche", ni une prostituée (je rappelle que la personne prostituée se fait payer pour de l'argent). Posez vous la question : en quoi la sexualité des gens me regarde ? En quoi est-ce grave qu'une fille couche avec plusieurs garçons si cela ne fait souffrir personne (et encore, la question ne vous regarde pas) ? Et surtout : d'où viennent ces jugements de valeur ? Demandez-vous aussi quel intérêt vous avez à juger ces personnes, ce que ça va leur apporter à part leur faire du mal, et à qui cela va servir.
Avatar de l’utilisateur
Nymphetameen
Modérateur
 
Messages: 4235
Enregistré le: 16 Mai 2010, 17:55
Localisation: Rennes, Bretagne

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar emimix3 » 12 Juin 2013, 21:10

J'avais pas entendu l'histoire de Camille Touchard... Mais j'avais entendu celle d'Amanda Todd.

Alors ce genre de comportement me met hors de moi. Celui des filles ? Absolument pas, celui des gens autour. Y'a un moment où il faut apprendre à se mêler de ce qui nous regarde. Les pratiques des autres, tant qu'elles sont entre gens consentants, n'ont pas à être critiquées, peut importe qu'elles soient différentes de ce que nous on peut préférer.
Quelqu'un veut attendre avant le mariage avant de passer à l'acte ? Pas tes affaires. Quelqu'un ne veut jamais faire l'amour ? Pas tes affaires. Quelqu'un change de partenaire tous les soirs ? Pas tes affaires. Quelqu'un contraint quelqu'un d'autre à faire l'amour sous prétexte qu'ils sont ensemble depuis 6 mois et qu'ils l'ont déjà fait ? Appelle les flics, c'est du viol. Quelqu'un aime le faire à plusieurs, des pratiques moins communes, rien de tout ça ? Pas tes affaires, pas tes affaires, pas tes affaires.
C'est tout. C'est quand même pas un concept difficile à comprendre si ?
Une fille ou un gars qui couche beaucoup n'est pas une "pute". C'est quelqu'un qui couche beaucoup. C'est quelqu'un qui mérite autant de respect que quelqu'un comme moi, qui est asexuel et qui n'a aucune envie de faire ça, ou que quelqu'un qui ne le fait qu'avec sa moitié. On mérite tous le même respect, quelque soit ce qui se passe dans nos chambres, parce que si tu n'es pas dans la chambre ce qui se passe dedans ne te regarde pas. (Par ailleurs, les prostitués méritent également le même respect que les autres, ils ne valent pas moins parce qu'ils se font de l'argent en couchant et si vous avez un jour à utiliser leurs services, ils sont en droit de refuser des choses que vous pouvez leur demander)

Pour ce qui est du slut-shaming, j'ajouterai qu'il englobe aussi les critiques sur la façon de s'habiller. Si une fille décide de se balader en mini-jupe, c'est son droit, et vous n'avez pas à l'insulter ou la siffler dans la rue pour ça. Combien de fois j'ai entendu des filles critiquer des autres sur leurs façons de s'habiller ou de se maquiller ? Chacun fait ce qu'il veut de son corps, c'est tout. Si ça vous plaît pas, tant pis pour vous. Parce que vous savez quoi ? Si une fille s'habille de la façon dont elle le fait, c'est pas pour vous. C'est pas pour quelqu'un d'autre. C'est pour elle. C'est tout.
La culture du viol joue de ça en considérant que "si c'est court, c'est oui, même si elle dit non", et d'ailleurs si tu vas porter plainte pour viol il y a de fortes chances qu'on te demande "mais qu'est-ce que vous portiez, Mademoiselle ?"
Que quelqu'un se balade en burqa, en jeans, en mini-jupe, en string ou à poil, que vous ne la connaissiez pas, que vous soyez dans la même classe, meilleurs amis, ensemble ou mariés, un non est un purée de NON, et un viol et un viol. Si voir un décolleté, des jambes dénudées ou un bout de peau vous excite au point que vous ne pouviez plus vous calmer et que vous en arrivez à violer quelqu'un, c'est que vous avez un sacré problème et qu'il serait temps pour vous d'allez voir un psy.
Modifié en dernier par emimix3 le 13 Juin 2013, 10:20, modifié 1 fois.
"When I'm sad, I stop being sad and be awesome instead. True story." -Barney. (HIMYM)
"Quand le corbeau chante en mai, avril est fini." -Mon voisin de maths.
"Nyan Nyan nyan NYAN nya !" -Nyan cat.
Avatar de l’utilisateur
emimix3
 
Messages: 781
Enregistré le: 01 Nov 2011, 21:56

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Nymphetameen » 12 Juin 2013, 23:26

Je suis totalement d'accord avec toi Emimix3 mais fais attention aux termes que tu emploies, il y a des gens très jeunes sur ce forum :)

J'étais sure que tu allais réagir sur ce sujet ^^
Avatar de l’utilisateur
Nymphetameen
Modérateur
 
Messages: 4235
Enregistré le: 16 Mai 2010, 17:55
Localisation: Rennes, Bretagne

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar emimix3 » 13 Juin 2013, 10:17

Oups désolée je me suis emporté. Je vais éditer ça.
Pour tout avouer, j'ai tendance à discuter ça avec des gens de mon âge (qui bien souvent ne sont pas d'accord avec moi, même si certains changent d'avis une fois que les arguments sont exposés parce qu'ils n'y avaient jamais vraiment réfléchi -et c'est ça le souci je pense, les gens ne réfléchissent pas et se contentent d'appliquer le slut-shaming parce que tout le monde le fait, sans même savoir que le problème vient d'eux et pas des gens qu'ils critiquent), donc ça aide pas à trouver des euphémismes...

Sinon oui, j'ai une certaine tendance à mettre mon grain de sel dès que les choses ont à voir avec la liberté sexuelle, la communauté LGBTQ ou le féminisme. Enfin, j'ai été élevée comme ça à la base, donc c'est normal. Il faudrait que plus de gens se lèvent pour ça, car au final ce sont des issues qui nous touchent tous plus ou moins.
"When I'm sad, I stop being sad and be awesome instead. True story." -Barney. (HIMYM)
"Quand le corbeau chante en mai, avril est fini." -Mon voisin de maths.
"Nyan Nyan nyan NYAN nya !" -Nyan cat.
Avatar de l’utilisateur
emimix3
 
Messages: 781
Enregistré le: 01 Nov 2011, 21:56

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Nymphetameen » 13 Juin 2013, 10:34

Je suis comme toi, même si heureusement il y a peu de gens de mon entourage qui pratiquent le slut-shaming. J'ai un couple d'amis qui est du genre à dire "les filles d'aujourd'hui sont de plus en plus pouf" o_O alors je leur demande ce qu'ils entendent par là et j'ai droit à "mais t'es pénible, tu vois du sexisme partout !" Ok... Il y a aussi des gens qui ne veulent simplement pas écouter, pas se remettre en question, qui se sentent personnellement attaqués !
Avatar de l’utilisateur
Nymphetameen
Modérateur
 
Messages: 4235
Enregistré le: 16 Mai 2010, 17:55
Localisation: Rennes, Bretagne

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Seven » 13 Juin 2013, 17:56

On en avait légèrement parlé Nymph' :D

Ce que j'ai également remarqué de la part d'un bon nombre de personnes que je "connais", c'est qu'il n'est pas rare d'avoir des personnes qui pratiquent le slut-shaming agissent de manière similaires. Mais vu que c'est similaire et pas exactement les mêmes actes, ce n'est pas grave (et pour les pires, ils font la même chose mais ils ne l'assument pas).

Ce n'est absolument pas rare. Le slut-shaming n'est qu'une des composantes du harcèlement (que ça soit sur le net en dans la vraie vie). On s'acharne sur les gens parce qu'on les trouve moches, parce qu'une personne ne l'aime pas, en est jaloux ou autre et a décidé que tout le monde devrait s'en moquer. Et quand on a une cible, toutes les raisons sont bonnes : les vêtements qu'elle porte, la manière dont elle prend ses boissons dans le distributeur, les grimaces qu'elle peut avoir,...

Le nombre aide absolument pour donner confiance aux personnes à participer davantage à cela, que ça soit les élèves, voire même des adultes. Alors, s'il y a la protection du net, ça décuple davantage la confiance. Tant que les gens aiment s'acharner sur d'autres, le slut-shaming subsistera.
Learn to drive. Get a job. Go to work. Get a girlfriend. Have Children. Follow fashion. Act normal. Walk on the pavement. Watch T.V. Obey the law. Save for your old age.

Now repeat after me : "I AM FREE"
Avatar de l’utilisateur
Seven
Modérateur
 
Messages: 1179
Enregistré le: 26 Avr 2010, 16:51
Localisation: Au Paradis, là où tu n'iras pas hahaha !

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Nymphetameen » 13 Juin 2013, 18:02

Je pense que le slut-shaming est aussi une manière beaucoup plus mesquine de pratiquer le sexisme. On rabaisse les femmes en s'attaquant à leur sexualité, en les faisant passer pour des monstres alors qu'elles sont censées être libres de leur corps.
Avatar de l’utilisateur
Nymphetameen
Modérateur
 
Messages: 4235
Enregistré le: 16 Mai 2010, 17:55
Localisation: Rennes, Bretagne

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Inès » 13 Juin 2013, 18:15

Je sens que tout le monde va m'insulter, bref au pire osef. Je suis la seule que ça choque? Non mais parce que la meuf montre ses seins à toute la populace d'internet et ça choque personne. Non,non ce qui choque c'est les insultes des gens. Parce que ok, ils sont complètement stupides de l'insulter et de la harceler, mais à 14 ans t'as autre chose à foutre que de t'exiber o_o Qu'elle vienne pas se plaindre, tout le monde sait ce qui arrive quand on fait ça sur internet. De là à parler de suicide, jtrouve ça exagéré, y'a eu un buzz pour rien. Faut qu'elle assume, elle aurait pas du le faire c'est tout. Maintenant, c'est vrai qu'elle fait ce qu'elle veut, mais si elle fait ce qu'elle veut qu'elle vienne pas se plaindre tsais :roll:
[EDIT] : De plus, annoncer un suicide pour moi, c'est jamais parce qu'on va vraiment le faire, mais juste pour attirer les gens
Image
Merci à Beth pour le super kit :D
Avatar de l’utilisateur
Inès
 
Messages: 703
Enregistré le: 06 Juin 2010, 17:52

Re: Slut-shaming et liberté sexuelle

Messagepar Seven » 13 Juin 2013, 19:20

Le fait que les seins soient choquant est simplement une norme de notre société. Tu vas regarder dans certaines tribu d'Afrique ou d'Amérique du Sud, les femmes sont torse nu comme les hommes. Ca ne choque pas également dans d'autres pays d'appliquer la peine de mort, que ce soit par décapitation, lapidation, injection létale ou pendaison. Tout comme la burqa qui normale dans les pays musulmans et contesté par un bon nombre de personnes en Europe.

(il n'y a pas une partie des féministes qui souhaitent "banaliser" les seins nus ?)

Mais, je rebondis sur celles (parce que les filles n'ont pas l'air de montrer autant d'attraits aux garçons qui le pratiquent) s'exhibent sur le net. Je trouve que c'est également un problème de vouloir faire cela. Et vu que vous avez parlé du sexisme, ces personnes en usent justement (que cela soit conscient ou non). Le dédiboobs par exemple (cette manie de s'écrire des noms de personnes, site, communauté et autre sur sa poitrine, dénuée ou non, pour montrer sa dévotion envers eux, mais il y a des dédicaces sur d'autres parties du corps...) est justement une pratique qui n'est pas totalement "honnête". On cherche justement l'attention etc... Je ne trouve pas cela choquant, mais je trouve ça assez triste de rechercher tellement l'attention des autres qu'on en soit réduit à faire cela (cela ne prend pas en compte celles et ceux qui ont un "réel" plaisir à faire cela...). Bien que je ne sois pas d'accord avec certains agissements, je pense que s'acharner sur eux n'est pas du tout la solution.

Je te prends un exemple avec des enfants : t'as un gamin qui a fait un bêtise à l'école. La maman engueule l'enfant afin qu'il ne recommence plus (tout comme la prof l'a fait auparavant). Mais là, t'as d'autres parents qui viennent se mêler à l'histoire en disant aux parents de punir l'enfant (comme s'ils n'étaient pas capables de le faire). La plupart des parents, pour ne pas dire tous, ne supportent absolument pas qu'on vienne parler ainsi de leur enfant. Et pour te faire l'exagération, les autres parents viendraient régulièrement sonner à la maison pour engueuler le gamin ou faire des réflexions aux parents dès qu'ils en ont l'occasion.

OUI, ces choses peuvent aller à l'encontre de tes convictions, de ta sensibilité etc... Mais, ce n'est pas une raison pour que des gens qui n'ont aucun rapport s'acharnent de la sorte sur une personne qu'ils ne connaissent pas. La vue des seins te choque, c'est normal (oui, parce qu'on est pas non plus habitué aussi, c'est comme un homme en jupe, c'est bizarre maintenant), mais que les insultes et l'acharnement qu'elle subit l'est également.

Cependant, ne crois pas que ça va simplement à de simples insultes du genre "t'es qu'une p*te" ou "va t'habiller !". Ca va à des choses plus glauques comme "tu devrais pas vivre", "j'espère que tu te feras violer et que t'attrape plein de MST", "souffre",... Là, tu vas me dire que ça ne te choque pas qu'un TOTAL inconnu te sorte ça ? Même un non-inconnu qui sort ça a vraiment une haine viscérale pour te lancer ce genre de paroles... Comment tu vas haïr cette fille à ce point, parce que tu as vu ses seins ? Et même "pour rire", c'est un peu bizarre de vouloir faire la morale en disant quelque chose de la sorte.

(Exemple de haine inutile, il y a un garçon de ma fac qui s'amuse à faire des blagues sur le groupe. T'as carrément plusieurs filles qui se sont ramenées et ont tenté de l'agresser physiquement parce qu'elles trouvaient ça inutile et souhaitaient qu'il arrête. Les blagues n'avaient aucun lien contre elle)
Learn to drive. Get a job. Go to work. Get a girlfriend. Have Children. Follow fashion. Act normal. Walk on the pavement. Watch T.V. Obey the law. Save for your old age.

Now repeat after me : "I AM FREE"
Avatar de l’utilisateur
Seven
Modérateur
 
Messages: 1179
Enregistré le: 26 Avr 2010, 16:51
Localisation: Au Paradis, là où tu n'iras pas hahaha !

Suivante

Retourner vers Discussions et débats

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron